Madeleine à l'amande et paillette de chocolat

Publié le par dinedine

IMG_0785.JPG

 

La petite madeleine c’est LE petit gâteau dont on ne peut se passer au moment du thé ou du café.

 

Il paraitrait que ce gâteau  fut réalisé par une jeune fille qui les offrait aux pèlerins lors du pèlerinage de St Jacques de Compostelle

Ils étaient moulés dans des coquilles st Jacques, ce qui donnait à la madeleine ces célèbres stries qui la représente aujourd’hui.

 

Vraie ou fausse, cette histoire est une légende mais elle me parait bien probable.

 

En tout cas, nature, salée ou sucrée, la madeleine est un petit joyau que je vous propose aujourd’hui parfumée à l’amande amère et à la poudre de chocolat frais.

 

 

 IMG_0766.JPG

 

Ingrédients :

 

- 3 œufs

- 100 gr de sucre

- 10 gr de miel liquide neutre (ou parfumé si vous voulez le sentir)

- 150 gr de farine

- 125 gr de beurre pommade

- 5 gr de levure (1/2 sachet)

- 1 pincée de sel

- ½ cc d’arôme d’amande amère

- 1 carré de chocolat

 

Travaillez le beurre à la spatule afin de l’assouplir, il doit être à température.

Ici le beurre ne sera pas fondu, j’ai tenté les deux méthodes et je préfère celle que je vous propose aujourd’hui avec le beurre pommade.

 

Dans un saladier battre les œufs avec le sucre, le miel et le sel, jusqu’à dissolution des grains de sucre ou jusqu’à blanchiment de l’appareil.

 

Ajoutez en deux fois la farine additionnée de la levure, le tout tamisé et mélangez vigoureusement au fouet pour bien tout amalgamer.

 

Lorsque votre pâte est bien souple et brillante, incorporez-la au beurre et de la même façon, au fouet, mélangez très fort.

 

Cette pâte se mélange très bien et si votre beurre a la bonne température, il s’intégrera parfaitement à l’appareil.

 

Plusieurs étapes sont à respectées si on veut obtenir un beau résultat avec une bosse bien gonflée.

 

Premièrement, le repos de la pâte qui doit être bien froide au moment de passer au four.

 

Comptez donc 1h au frigo, bien mélanger la pâte à sa sortie pour la « rassouplir » et vous faciliter le garnissage du moule.

 

Mon pti truc : J’utilise des moules en silicone, dans ce cas je ne suis pas obligée de beurrer mon moule.

MAIS je ne zappe pas cette étape et les beurre généreusement, c’est ce qui fera croustiller le dessous de mes madeleines.

 

Garnissez vos alvéoles de pâte, soyez généreux il faut que ça recouvre bien le tout mais que ça ne dépasse pas surtout.

 

Deuxièmement la cuisson et température du four.

 

On préchauffe un four à 240°C qu’on abaisse à 200°C au moment d’enfourner les madeleines.

Faites cuire 5 minutes puis baisser le four à 180°C, prolongez la cuisson de 5 à 7 minutes.

 

Autre pti truc : Je conseille de ne pas activer la chaleur tournante et de mettre votre four option « normal » si je puis dire.

En clair évitez la ventilation du four qui pour ma part a fait virée de bord la bosse de mes madeleines.

 

Une fois cuitent et bien dorées, mettre à refroidir sur une grille

 

C’est quand elles sont à moitié refroidie que je râpe une carré de chocolat sur le dessus.

Comme elles sont tièdes, il va très légèrement fondre.

 

Le goût est subtil, cette poudre de chocolat est plus décorative, si vous le voulez plus présent n’hésitez pas à ajouter des pépites dans la pâte crue.

 

Conservez dans une boite métallique hermétiquement fermée.

 

Généralement elles partent toute dans la journée surtout si vous êtes beaucoup à la maison.

 

Eclatez-vous à la décliner et même à la détourner, la pâte à madeleine peut faire office d’une base à entremet génial.

 

Accompagnée d’une glace c’est aussi un régal mais il y a une façon toute particulière que j’aime la dévorer, c’est en pain perdue.

 

Façon madeleine perdue plutôt, et là c’est le paradis !!!!!

 IMG_0763.JPG

 

 

 

 

 

Publié dans Gâteaux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
<br /> <br /> Superbe!!! ^^<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre